LE STRESS DU PERMIS DE CONDUIRE

reussir permis conduire stress examen conduite hypnose

Avoir le permis de conduire

Quel soulagement d’apprendre qu’on a réussi son permis de conduire! Un mélange de joie et de fierté…  Vive l’autonomie et l’indépendance…

En moyenne, 35 heures de cours de conduite sont nécessaires pour l’obtention de ce précieux sésame.

Le stress de le rater

Rater l’examen signifie reprendre des leçons de conduite. Si vous connaissez quelqu’un à qui c’est arrivé, vous savez à quel point c’est dramatique. Démoralisant. Dévalorisant. Presque honteux…

Heureusement, beaucoup recommencent espérant que la prochaine sera la bonne. Mais il arrive que stress et l’anxiété affectent tellement ces apprentis-conducteurs qu’ils finissent par abandonner.

Les principales causes d’échec du permis de conduire

Certains conduisent parfaitement avec le moniteur mais le jour J, rien ne va. Les principales causes sont:

  • Le STRESS et l’ANXIETE.
  • Les scénarios catastrophes.
  • La perception d’un danger.
  • Des excès de confiance qui ont inquiétés l’inspecteur.
  • Et au contraire la peur de ne pas être à la hauteur.
  • Des remarques déstabilisantes de l’examinateur.
  • Penser ne pas avoir suffisamment de réflexes.
  • Le fameux démarrage en côte.
  • Passer en premier, passer en dernier.
  • Une pluie battante, etc.

Pour tous ces cas la raison est évidente : le manque de confiance en soi. Les épreuves du code et de la conduite réactualisent une incapacité et une peur de l’échec déjà existante.

La peur d’un accident vécu personnellement ou non qui s’apparente à un stress post-traumatique. En effet, il suffit d’avoir assisté ou avoir entendu parler d’un tel drame pour que monter dans une voiture soit impossible.

D'autres causes possibles

Moins évidentes mais tout aussi limitantes :

  • Les proverbes réducteurs comme « femme au volant, mort au tournant » qui peuvent devenir des croyances limitantes.
  • Se sentir confronté à une trop grande responsabilité.
  • Le refus de devenir autonome ou l’intérêt de rester dépendant.
  • Par rébellion (envers la société ou envers sa famille qui l’oblige à passer le permis de conduire).
  • Par manque d’intérêt si les transports en communs sont satisfaisants.
  • Devoir s’abstenir d’alcool et de drogue en cas de contrôle routier. (voir l’article addiction et dépendance).

Et il y a ceux qui souffrent d’AMAXOPHOBIE, la véritable phobie de la conduite. Celle-ci se manifeste quand on est conducteur mais aussi en tant que passager. Elle est donc différente du stress du permis mais le résultat reste le même: éviter quoi qu’il arrive la confrontation à cette peur.

Ce que je vous propose

D’abord, comprendre pourquoi et comment cette peur de passer le permis de conduire à pris de telles proportions. Puis déprogrammer ces réactions inappropriées et handicapantes pour les remplacer par un sentiment de calme et de sécurité intérieure.

Réussir son permis de conduire est possible grâce à un accompagnement sur-mesure à base d’ HYPNOSE , d’ EFT et de RITMO® . Bien qu’une à trois séances soit généralement nécessaire, le résultat est visible dès la première. Ces techniques sont tellement efficaces qu’un de mes clients est devenu chauffeur de taxi alors qu’il n’a jamais pu conduire. Je suis toujours admiratif devant ces gens qui fument leur vie en main et défient la fatalité.

UN ARTICLE DE PSYCHOLOGIES.COM SUR VAINCRE LA PEUR DE CONDUIRE